Ceux qui suivent depuis le tout début cette histoire ont depuis le temps réussi à en démêler toutes les ficelles, et ont découvert tout le cynisme des américains et de leurs alliés. Ce que je vais vous raconter ici n'est pas "mon histoire", mais bien "une histoire". Celle d'une guerre de proximité perpétrée par les occidentaux afin d'affaiblir la Russie sur le dos de pauvres gens, et comme dans beaucoup d'endroits dans le monde en ce moment. Et cela devrait clairement nous alerter, nous alarmer devrais-je dire. Car après les Ukrainiens, à qui donc ce sera le tour ?

Tout commence par des manifestations dans un pays que la plupart des gens qui lisent cet article auraient été incapables de positionner sur une carte il y a de cela seulement un an. Afin de ne pas trop vous orienter, et pour vous faire une idée plus objective de ce conflit, je vous propose tout simplement de suivre les évènements pas à pas avant le fameux Minsk II. Ce reportage indépendant, a été réalisé à partir de toutes les vidéos trouvées sur internet. Il est composé actuellement de 16 épisodes, et n'est sous titré qu'en anglais. Dès qu'un nouvel épisode sera mis en ligne, il sera normalement ajouté à cette liste. Si ce n'est pas le cas, merci de me le signaler. Chaque épisode à une durée en moyenne d'une heure trente (1H30). Il retrace tous les évènnements depuis le début du conflit...

Bien que ce reportage soit orienté "Pro Russe", il n'en reste pas moins objectif. Une des erreurs induite par nos médias qui pervertissent tous les mots de notre si belle langue pour que l'on croit à ce qu'ils nous racontent, la "propagande" n'est pas forcément "mensongère". Comme sont nom l'indique, le mot propagande vient du latin propaganda qui signifie "propager". Longtemps en France et dans de très nombreux pays, existaient des ministères de la propagande. Et dans ce conflit, si clairement il y a un "parti pris" pro russe dans tout ce que je vais vous montrer, j'ai toujours effectué dans ma démarche intellectuelle une comparaison "des" propagandes, cherché à savoir qui disait vrai, et qui mentait ou tentait de nous manipuler. C'est donc une analyse strictement rigoureuse et impartiale qui m'a permise de me faire un avis objectif, sur qui faisait de la "propagande mensongère", et qui n'en faisait pas. Le constat est tout simple accablant. Car du côté pro Ukrainien, c'est davantage la vérité qui est inexistante, et ou la malhonnêteté intellectuelle est légion...

Dites vous que pour y arriver, il faut éviter de tomber dans le piège classique du clivage, qui consiste à défendre un camp plutôt qu'un autre. Là, clairement, je ne fais que rechercher la vérité, et je confronte donc les deux réalités, conscient que pro russes et pro ukrainien ont une vision qui leur est propre de ce conflit. Et pour y arriver, j'emploie systématiquement la même méthode.

  • Chercher le menteur jusqu'à la porte de sa maison : Dès que l'on me présente une accusation ou un bouc émissaire, ma première réaction va être non pas de suivre le doigt accusateur, mais au contraire de m'informer "sur" l'accusateur, et donc de regarder à l'opposée. Le bouc émissaire à ceci d'odieux, que s'il est innocent et qu'il ne peut pas se défendre, il est doublement victime. D'une part des accusations infondées qui sont faites en son endroit. Et d'autre part parce qu'ils n'est pas en mesure de s'en défendre, n'ayant pas la parole. Donc, et s'il manque un équilibre dans une allégation, que l’intéressé ne peut pas donner son point de vue, si on ne vous en présente jamais qu'un seul et accusateur, c'est toujours suspect, et il faut ensuite passer à la deuxième étape.
  • Chercher à qui profite le crime : Nous devrions tous le faire et en toute circonstance. Reste que les auteurs de ces accusations ne sont pas non plus des idiots, et qu'ils savent parfaitement cacher leur crimes, ou qui se trouve en réalité derrière tout ces mensonges, dans quel but ils les profèrent. Il y a toujours un raison cachée à une accusation sans preuve réelle et sérieuse. La première étant de détourner l'attention de celui qui commet justement le crime. Ainsi, et vous en comprendrez encore mieux les mécanismes par cette simple explication, si un voleur accuse lui même sa victime du crime qu'il est en train de commettre, qu'il l'accuse d'être le voleur, alors tout le monde oubliera de regarder dans la direction du voleur, et s'en prendra à la victime. C'est d'un cynisme sans nom, et la marque typique des méthodes américaines. Et c'est même pire que tout. Car pendant que la victime passera son temps à convaincre les gens qu'il est innocent de ce dont on l'accuse, le voleur peut continuer à le détrousser sous ses yeux, et pourra ainsi s'enfuir avec le butin pendant que la victime, elle se fait lyncher...
  • Apprécier les preuves, et vérifier les informations : Une preuve en droit doit revêtir au moins trois caractéristiques pour être considérée comme valable. C'est ce que l'on appelle les 3 "i".
    • Premièrement, elle doit être "Indiscutable". Si les gens peuvent la remettre en question, alors ce n'est plus une preuve, mais un élément de preuve, ou une "allégation". C'est du reste ce qui fera la différence devant un juge entre je vous libère, faute de preuve, et je vous jette en prison.
    • Deuxièmement, elle doit être "Irréfutable". De la même manière, si la preuve peut être "réfutée", c'est à dire inversée ou renversée pour ou contre l'accusateur ou la victime, elle perd alors toute sa force de loi.
    • Troisièmement, elle doit être "Irréfragable". Autrement dit, elle doit impérativement être conforme à la loi, et ne pas avoir été obtenue illégalement.

C'est donc en appliquant cette rigueur intellectuelle et factuelle que j'ai mené mon enquête. Et ce que j'ai découvert, dépasse tout entendement humain, relève du crime contre l'humanité perpétré par des hommes riches et puissants, et contre tous les principes sociaux et moraux connus sur terre. L'homme n'est plus alors pour eux qu'une variable d'ajustement à leurs pouvoirs et leurs profits. C'est la définition même du fascisme...

Voici donc le fameux reportage en 15 épisodes, et que je vous recommande vivement de regarder avant de continuer dans votre quête de vérité.

Roses Have Thorns (Part 1) Euromaidan & Crimea

Roses Have Thorns (Part 2) Anti-Maidan

Roses Have Thorns (Part 3) Donbass

Roses Have Thorns (Part 4) The Anti-Terrorist Operation I

Roses Have Thorns (Part 5) The Anti-Terrorist Operation II

Roses Have Thorns (Part 6) The Odessa Massacre

Roses Have Thorns (Part 7) Victory Day in Mariupol

Roses Have Thorns (Part 8) The Donetsk & Lugansk Referendums

Roses Have Thorns (Part 9) Poroshenko I

Roses Have Thorns (Part 10) Poroshenko II

Roses Have Thorns (Part 11) Airstrike in Lugansk City

Roses Have Thorns (Part 12) The Siege of Slavyansk I

Roses Have Thorns (Part 13) The Siege of Slavyansk II

Roses Have Thorns (Part 14) The Siege of Slavyansk III

Roses Have Thorns (Part 15) The Fall of Slavyansk

Roses Have Thorns (Part 16) The Attempted Siege of Donetsk I

Ci dessous, le documentaire réalisé par la Télévision Russe sur la Crimée, les évènnements qui ont conduit le gouvernement Russe, et donc Vladimir Poutine, à reprendre en main les choses et éviter ainsi le même bain de sang que dans le donbass. Vous ne verrez jamais ces images dans nos médias occidentaux, et pour cause. Ils sont totalement complices de ce qui se passe en Crimée et plus généralement en Ukraine. C'est un véritable complot de dimension occidentale...

Le documentaire "Crimée. Retour à la Patrie" (Vidéo)

http://fr.sputniknews.com/videos/20150331/1015413940.html


  • Aucun commentaire sur cet article.
Connexion S'inscrire

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Our website is protected by DMC Firewall!